Editorial

Cela fait maintenant 10 mois que vous avez reçu le numéro 1 de Espeyrac Info. Comme précisé dans ce premier numéro, le but de ce bulletin est de tenir la population informée, en fonction de notre actualité, des projets de la commune ainsi que de l’évolution de la politique locale. En effet, comme vous avez pu le constater dans la presse régionale, la place des communes dans l’organisation politique évolue et il nous a semblé opportun de clarifier ici notre situation. De plus, certains projets ont été terminés et d’autres ont vu le jour, une bonne occasion pour nous de faire le point. En espérant une fois de plus vous donner satisfaction, le conseil municipal se tient à votre disposition pour tout commentaire ou question. Le conseil municipal

 

Projet : Aménagement de la Mairie et de la Poste
Comme vous avez pu le constater lors de la cérémonie du 11 Novembre, le bâtiment de la nouvelle mairie accueille dorénavant les services de la Poste et une bibliothèque (fournie par le bibliobus départemental mais aussi par les dons des habitants de la commune).

 

Samedi 25 Mai Foire annuelle d’Espeyrac
Cette année encore, la foire annuelle d’Espeyrac a été maintenue. Au programme : vide-grenier, expositions diverses, fleurs, plants, gateau à la broche, ... et dégustation de chevreau à l’oseille.

 

Politique locale : Un point sur le Pays
Vous en avez forcément entendu parler. En effet, depuis quelques mois maintenant, la presse locale parle régulièrement de pays, d’association de préfiguration, de conseil et de chartes de développement, etc. Mais que cela signifie-t-il exactement ? Il serait bien trop long de rentrer ici dans tous les détails mais nous allons tout de même essayer d’en donner les grandes lignes. Qu’est ce qu’un Pays ? La notion de Pays a été créée par les lois d’aménagement du territoire de Charles Pasqua et Dominique Voynet. Elle représente un groupement de communes caractérisé par une « cohésion géographique, économique, culturelle ou sociale ». En cela, le périmètre d’un pays peut dépasser n’importe quelle frontière administrative existante (par exemple limites de département). Comment construit-t-on un Pays ? La reconnaissance d’un pays passe par les étapes suivantes : Présentation du projet Arrêté du périmètre d’étude Arrêté du périmètre définitif Organisation juridique du pays Contractualisation Lors de la définition du périmètre d’étude, la loi prévoit la création d’un conseil de développement qui sera chargé de porter le projet jusqu’à sa contractualisation. Ce conseil de développement a, en particulier, la charge de l’élaboration de la charte de développement . Le pays du Nord-Aveyron Il en est à la définition du périmètre d’étude. Celui-ci a été récemment approuvé, le conseil de développement est en cours de constitution et les travaux de définition de la charte vont pouvoir commencer. La contractualisation est prévue fin 2002-début 2003. Qu’est ce que cela va changer ? La vocation du « pays » est de devenir un acteur majeur dans la collaboration entre une collectivité et l’état. Le fait qu’il représente un groupe cohérent va lui permettre, notamment, de promouvoir des politiques de développement communes et d’encourager l’intercommunalité de projets. A notre niveau, le pays va devenir un interlocuteur privilégié pour l’obtention de subventions relatives aux projets qui rentrent dans le cadre de la charte de développement. Conclusion : Ceci est un (très) bref résumé de ce que va représenter le « pays ». Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, le petit « guide méthodologique pour la mise en œuvre des pays » est consultable en mairie. Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure de l’avancement.

Glossaire
Conseil de développement
: Composé de représentants des milieux sociaux, économiques, culturels et associatifs des communes membres.
Charte de développement : Elle représente un document de référence qui détermine la stratégie du pays en matière de développement socio-économique, de gestion de l’espace et d’organisation des services.
Contractualisation : C’est l’officialisation du contrat que la pays passe avec l’état. Dernière étape de la création d’un pays, elle garantit la collaboration de ces 2 acteurs pour la réalisation des projets définis par la charte de développement

 

Projet : Assainissement
La première partie de ce projet, qui consistait en la création de la station d’épuration, est achevée. Nous entrons maintenant dans la deuxième phase. En effet, la réglementation nous oblige à traiter séparement les eaux usées et les eaux pluviales (ce qui n’est pas le cas d’une partie du réseau actuel). Les opérations à venir seront donc : démolition du réseau existant, création de 2 réseaux séparés et remise en état des rues. C’est au cours de cette dernière étape que vient s’inscrire l’opération « Cœur de villages ». La DDE sera maître d’œuvre de l’entièreté du projet et sera donc en charge, en particulier, de la synchronisation des différents intervenants. Calendrier prévisionnel :
- Printemps 2002 : Etude Cœur de village
- Printemps-été 2002 : Etude assainissement
- Automne 2002 : Début des travaux

 

Projets : Opération « Coeur de Villages »
Cette opération, menée par le Conseil Général de l’Aveyron, est en fait issue de la consultation Aveyron 2001. En effet, à travers ce sondage, une majorité de la population aveyronnaise a souhaité voir son village mis en valeur et son patrimoine maintenu. Espeyrac est un candidat « idéal » à plusieurs titres : D’une part, tout en évoluant et en s’adaptant, le village a su conserver son caractère et son authenticité. L’opération « Cœur de village » vise à préserver et à valoriser ce patrimoine à la fois dans l’intérêt de ses habitants et dans une perspective touristique. D’autre part, les propositions des architectes serviront de fil conducteur pour les différents projets que la commune doit mener (Embellissement du village, définition du zonage d’assainissement, aménagement du terrain communal au bas du village, etc.) et ainsi, assurer entre eux une certaine cohérence. Enfin, la simultanéité des 2 opérations (Assainissement + Cœur de Village) présente 2 avantages pour le financement : bénéficier de 2 sources de subventions différentes et profiter du chantier de l’assainissement pour réaliser les travaux d’embellissement du village. Une étude de l’évolution du bourg au cours du siècle dernier, de son activité et organisation présentes et des orientations à venir est menée par les architectes du CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement). Elle fournit le schéma directeur de l’opération qui est la première étape de notre projet. La remise et la validation de cette étude ont eu lieu fin Avril 2002. Le conseil municipal a sélectionné Monsieur Mac Aleese, architecte indépendant, pour le suivi et la réalisation des travaux. Celui-ci remettra son avant-projet le 22 Mai 2002 qui servira de référence pour compléter les dossiers de demande de subventi
ons.

 

Bilan 2001 du gîte
Pour l‘année 2001, le gîte communal a enregistré un peu plus de 1000 nuitées réparties pour la plupart sur les mois de Juin à Septembre. Elles représentent un revenu d’environ 65000 Francs. A noter que, lors du passage à l’Euro, le prix de la nuitée a été fixé à 10 €.

 

Modification du GR 65
A la demande des randonneurs qui souhaitaient voir réduire la portion de route goudronnée depuis Campagnac, le tracé du chemin de Saint-Jacques (GR65) a été modifié avec l’accord de la fédération. D’une part, il empruntera le raccourci de Carboniès à la route de Falguières. D’autre part, depuis l’épingle au dessus de Cabanel, le nouveau tracé passera par le petit pont du soleillage et rejoindra Espeyrac au dessus de l’ancien couvent. Cette décision a aussi été soutenue par l’intervention des architectes du CAUE afin de faire « revivre » l’axe Monteils-Conques qui représente une voie historique de notre commune.

 

En bref ...
Travaux routiers : Le goudronnage des routes ou accès aux maisons de Selves, Falguières, Dazes et du Soulié a été réalisé. De plus, suite à la délibération du conseil précédent, la piste de Falguières a été restaurée.
Hydrogéologue : Les périmètres ont été défini par l’hydrogéologue.
€uro : Le passage à l’Euro nous a obligés à revoir tous les contrats de la commune aussi bien avec nos prestataires (fournisseurs) qu’avec nos clients (locataires par exemple).

 

Communication
Afin d’optimiser le remplissage du gîte (voir aussi bilan 2001 du gîte), le conseil municipal a décidé de faire publier un dépliant. Celui-ci sera proposé par l’intermédiaire de l’office de tourisme d’Entraygues sur différents salons et sera également mis à disposition sur le parcours du chemin de Saint Jacques entre Le Puy et Conques. D’autre part, des enveloppes et dans le futur un site Internet.

 

Politique locale : Communauté de communes
Depuis le 1er janvier 2002, la notion de district n’existe plus. Elle a été remplacée par les Communautés de Communes. Espeyrac est donc maintenant membre de la Communauté de Commune d’Entraygues. Les représentants des communes à cette communauté restent inchangés.

 

Compte-rendu de réunion : avril 2002
Le vote du budget était le sujet principal de cette réunion. Celui-ci n’évolue que peu par rapport aux chiffres de l’an passé. Le budget de fonctionnement augmente environ de 12000 € (80000 F) essentiellement grâce aux loyers du gîte et des appartements. Cela permet de dégager 44670 € (293000 F) qui seront affectés à la réalisation des projets en cours (notamment assainissement et Cœur de village). Les taux des différentes taxes restent inchangés.
Le prix de l’eau a été revu avec le passage à l’Euro (entre [], les tarifs 2001)
Prix du premier compteur : 93,00 € (610,04 F) [88,42 €]
Compteur supplémentaire : 34,00 € (223,03 F) [33,23 €]
Prix du m3 pour les 100 premiers m3 : 0,60 € (3,93 F) [0,59 €]
Prix du m3 supplémentaire : 0,32 € (2,09 F) [0,32 €]